Association Marseillaise d'AStronomie

Le tube de PEGASE

Le miroir principal de ce télescope de Newton a été réalisé dans un disque en DURAN 50 de 47 mm d'épaisseur. Il a un diamètre utile de 252mm pour une distance focale de 1187,7mm, F/D=4,71. C'est à partir de ces caractéristiques mesurées sur le miroir terminé que Sauveur a défini les dimensions du tube. Il voulait que le foyer sorte à environ 45mm de la surface du tube. Ce dégagement était nécessaire (et suffisant) pour pouvoir réaliser des clichés au foyer avec le boîtier photographique que nous avions fabriqué (à l'époque de la photographie argentique).

Le porte oculaire était le modèle standard que nous utilisions sur tous nos télescopes.

Le miroir secondaire (fabriqué par Sauveur) a un petit axe de 58mm, il permet un champ de pleine lumière de 15mm, son support est pourvu d'un dispositif anti-aigrettes. Son centre n'est pas exactement situé sur l'intersection de l'axe du miroir et de celui du porte oculaire mais il est décalé de 2,44mm vers l'arrière et de la même quantité vers le bas. Ainsi son contour encadre de façon optimale le faisceau des rayons lumineux qui convergent au foyer. Autrement dit, grâce à cette disposition, le champ de pleine lumière est centré sur l'axe optique.

Le tube carré est réalisé en contreplaqué CTBX de 8mm d'éaisseur. Ses parois sont à 35mm de la surface utile du miroir. Ainsi, les turbulences de l'air circulent plutôt en dehors du faisceau optique. Ce tube est volontairement trop court afin de permettre une meilleure compacité. En contre partie, lors des observations, il faut placer un pare lumière pour prolonger le tube afin qu'aucune lumière parasite ne puisse aller polluer l'image.

La trappe de visite (pièce E) donne accès au barillet. Ceci permet la mise en place du miroir primaire ainsi que son démontage pour un nettoyage ou une réfection de l'aluminure. Cette trappe est montée dans le prolongement de la piéce D sur laquelle elle s'agrippe avec une lame de CTBX8 (de 271mm de long). De plus, deux vis qui ne sont pas représentées sur ce dessin fixent cette porte sur le barillet. Il suffit de les dévisser pour ouvrir la trappe.

Une douille filetée placée à 205mm au-dessous de l'axe du porte oculaire permet la fixation d'une potence. Celle-ci peut être utilisée pour maintenir un boîtier photographique à distance derrière l'oculaire pour la photographie planétaire à haute résolution. On peut aussi de utiliser lors des observations publiques pour maintenir un écran transparent sur lequel est projetée une image du Soleil.

Tout l'intérieur du tube est peint en noir mat. Les pièces en aluminium sont anodisées puis teintes en noir.

plan du tube de Pégase
Le barillet de PEGASE

Serge BERTORELLOcpt