Association Marseillaise d'AStronomie


La Lune et ses quartiers



La Lune fait 3476 km de diamètre, soit un peu plus que le quart du diamètre de la Terre, alors que sa masse ne représente que le 1/81 de la masse terrestre avec une densité d'environ 3,3 fois celle de l'eau alors que la densité de la Terre est 5,5 fois celle de l'eau.
La Lune n'a pas d'atmosphère, juste des traces d'hydrogène, d'hélium, de néon des atomes d'argons et d'autres éléments en quantité inférieure.

Les phases de la Lune
  • La nouvelle Lune est le début du cycle lunaire mensuel ou lunaison, la face proche est opposé au Soleil, la Lune n'est pas visible.
  • Puis apparaît le premier croissant dont la partie visible s'accroît.
  • En continuant son orbite, la ligne Terre-Lune est à angle droit avec la ligne Terre-Soleil, nous voyons une demi-lune, le Premier quartier (si on rajoute une barre verticale on obtient un p).
    Alors quart ou moitié? La moitié de la Lune est éclairée, mais nous pouvons en voir que la moitié donc un quart!
  • Puis la Lune continue son chemin, la part éclairée est plus grande qu'un quartier, plus petite que la pleine Lune, la Lune est gibbeuse.
  • Lorsque la Lune arrive dans la direction opposée à celle du Soleil, l'hémisphère de la Lune qui fait face à la terre est complètement éclairé. C'est la Pleine Lune.
  • Puis le cycle continue, redevient gibbeuse pour atteindre le Dernier quartier (si on rajoute une barre verticale, on obtient un d) puis à nouveau un croissant et le cycle recommence.

  • La rotation de la Lune
  • Seule la face proche de la terre est visible, or la rotation de la Lune sur son axe est parfaitement synchrone de la rotation de la terre sur son axe (elles tournent ensemble à la même vitesse), si bien qu'on ne voit toujours que la même face.
  • Seuls les occupants du boulet de Jules Verne à travers les hublots ou les astronautes du Programme Apollo ont pu voir la face cachée de la Lune.
  • Pleine Lune et terminateur
  • La Pleine Lune n'est pas la bonne période d'observation de la Lune, on est complètement éblouis!
  • En revanche les objets qui sont proches de la ligne qui sépare le jour de l'obscurité ou terminateur, et du côté éclairé sont très facilement observables.
  • La Lune est d'ailleurs un objet superbe à observer aux jumelles ou avec le plus simple téléscope, comme une bille d'albâtre pleines de trous (et elle est facile à trouver...!)
  • La formation de la Lune : Premières hypothèses
  • Le premier scénario était celui de la fission. Juste après sa formation, la Terre était une masse liquide en rotation relativement rapide.
    Du fait de la force centrifuge, notre planète aurait éjecté une fraction de sa masse qui se serait finalement agglomérée pour donner naissance à la Lune.
  • Le deuxième scénario était celui de la création simultanée : la Terre et la Lune se seraient formées simultanément à partir de la même source de poussières.
  • Enfin, le troisième scénario était celui de la capture, selon lequel la Lune se serait formée dans une région différente du système solaire mais aurait été capturée à un certain moment par le champ de gravité de la Terre.
  • En fait, aucune de ces anciennes théories n’est véritablement satisfaisante.
  • L’analyse des roches lunaires a montré que leur composition chimique est différente de celle des roches terrestres, en particulier en ce qui concerne la proportion de fer.
  • La Lune ne peut donc pas être uniquement formée de matière arrachée à la Terre et elle n’a pas non plus pu tout simplement naître dans la même région que la Terre.
  • De plus, le premier scénario exige une vitesse de rotation excessivement grande et le deuxième est incapable d’expliquer pourquoi la Lune possède un noyau beaucoup plus petit que la Terre.
  • Enfin, le troisième scénario n’est pas satisfaisant car il est extrêmement difficile d’imaginer comment la Terre aurait pu capturer un objet aussi massif que la Lune et l’amener dans une orbite stable.
  • De plus, l’analyse de la proportion de différents noyaux atomiques montre une très forte similarité entre la Terre et la Lune, ce qui est très difficile à s’expliquer si les deux corps ont été crées de façon indépendante.
  • Le scénario actuel de la collision
  • Plusieurs planétologues proposèrent ainsi en 1975 un quatrième scénario plus compliqué de l’origine de la Lune. Selon eux, très tôt dans l’histoire du système solaire, une collision se serait produite entre la Terre et un autre objet de la taille de Mars. Cette collision aurait entraîné l’éjection d’une énorme quantité de matière qui se serait agglomérée pour donner naissance à la Lune.
  • Cette dernière théorie peut expliquer toutes les différences ou similarités entre la Terre et la Lune, et c’est donc la théorie la mieux acceptée aujourd’hui.
  • A l’époque de l’impact, la plus grande partie du fer de la Terre s’était déjà rassemblée dans le noyau. La matière éjectée provenait principalement du manteau, plus pauvre en fer, ce qui explique que la Lune contient une faible proportion de cet élément.
  • La similarité dans la proportion de différents noyaux atomiques est due au fait que les deux corps ont une origine commune.
  • Enfin, la nature très aléatoire d’un impact explique pourquoi la Terre est la seule planète interne du système solaire à posséder un satellite de si grande taille.



  • La force d'attraction de la Lune
  • Même si la gravité de la Lune est six fois plus faible que celle de la Terre, elle exerce une attraction suffisamment forte pour déformer les océans terrestres en attirant leur eau vers elle.
  • Ce renflement produit une marée haute. Pendant ce temps, l’eau se retire des plages situées de chaque côté du renflement. C’est la marée basse.
  • Les océans situés du côté opposé à la Lune subissent aussi un gonflement.
  • Les marées se produisent ainsi deux fois par jour, soit lorsque l’océan fait face à la Lune et lorsqu’il lui est opposé.
  • Quand le Soleil et la Lune sont alignés, les marées hautes atteignent leur maximum.
    Ces marées dites de vive-eau se produisent aux deux semaines, lors de la pleine lune et de la nouvelle lune.


  • DE LA TERRE A LA LUNE par Jules Verne
  • L'astronomie pour LES NULS
  • http://www.astronomes.com/le-systeme-solaire-interne/lorigine-de-la-lune/
  • http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel
    /static/qc/lune_satellite_naturel
  • 8 février 2015